Depuis quelques temps déjà, les matières premières secondaires subissent une très forte dépréciation. Nous vous tenons constamment informés à ce sujet, qui est également récurrent dans les médias depuis longtemps.

Insécurité conjoncturelle croissante, politique commerciale mondiale plus restrictive, luttes de pouvoir entre les pays industriels importants, frontières asiatiques fermées pour l’exportation de certaines matières premières secondaires, réduction des marges sur l’ensemble de la chaîne de création de valeur du secteur du recyclage de l’acier et du métal, du vieux papier/vieux carton et des plastiques : voici les causes de cette chute massive des prix.

Les prix des matières premières secondaires sont des indicateurs précoces fiables du développement économique et ils annoncent l’éventualité d’un ralentissement économique.

La situation négative s’est encore aggravée et a des conséquences sur le prix actuel du carton, ce que nous sommes contraints de répercuter avec de premiers paiements supplémentaires.

Nous nous tenons à votre disposition pour toute question.

La direction

Morat, le 7 février 2020

Les commentaires sont fermés.